top of page

Ma Cathédrale

L'écho de ton cri résonne encore dans les cimes.

Mon corps entend

Mon coeur apprend.

Dans ta langue ancestrale

Tu enseigne mon âme.

Ma cathédrale,

Temple de toutes mes aubes,

Lieu de toutes mes prières,

Jardin vivant de toutes mes guérisons,

Ce matin je t’ai trouvée :

Racines arrachées, Humus à vif,

Ecorces écorchées, Feuillages laminés.

Meurtrie par une froide lame humaine.

Tu m'as offert ton chant d'agonie

Il sentait bon la sève

Il était beau comme un printemps

Alors,

De mes larmes j'ai arrosé

Une graine d'amour tombée

Dans le creuset de ta blessure.

Puis le silence s'est fait deuil.

Et comme une promesse de floraison

Entre mon ventre noué

Posé contre ta terre retournée

Notre lien respire …

Toujours.

 



Comments


bottom of page