Fertile,

la prairie se donne comme un corps de femme.


C’est le temps des semences,

Le pollen se répand

et les messages fusent.


Le moment est venu

de recréer le monde

dans une étreinte silencieuse

haute en couleurs.


Et comme un corps de femme

sous les caresses du ciel

la prairie en jouissance

offre ses graines.


Comblée, l’abeille butine

messagère du vivant,

En vol libre

Au-delà des forêts

Au-delà des déserts.


Pendant que dans l’invisible

la fête se prépare.


Charlotte Schwartz

Praticienne en psychothérapie
Ecopsychologie

Approche psycho-corporelle

en cabinet et au contact de la nature.