top of page

MON PARCOURS 2000 - 2024

1998, je débute ma formation en sophrologie, relaxation,  psychologie. A travers mes expériences personnelles de la psychanalyse (Freud, Lacan) et de la thérapie psycho-corporelle (Vittoz, Reich, Lowen), il devient clair pour moi qu'accompagner, c'est accueillir l'être dans sa globalité corporelle, émotionnelle et psychique. Il s'agit de soigner le LIEN QU'UN ÊTRE ENTRETIENT AVEC LUI MÊME.

2004, j'expérimente la psychothérapie de groupe (avec notamment M.  Romanens et M.O Pilard de l'institut Charles Baudouin), puis je découvre l'inconscient collectif (Jung), l'appareil psychique groupal (Kaes) à travers mon cursus d'étudiante-chercheuse à l'université Lyon 2, et, plus tard l'intelligence collective (Université du Nous) et la dynamique de groupe. Je découvre comment le groupe peut être soutenant ou angoissant pour l'individu. Je suis aussi interpellée par la manière dont un individu prend appui dans la relation à l'autre pour construire son identité et sa structure psychique (Bion, Winnicott, Searles) et je perçois combien la communauté humaine, la société influe sur cette construction et sur la santé psychique (Melman). Ici se confirme que l'accompagnement d'un individu doit tenir compte de la qualité de ses LIENS AVEC LES AUTRES humains.


2009, face à la douloureuse prise de conscience de l'état de notre planète et du comportement humain vis à vis de son lieu de vie, j'éprouve le besoin d'entrer en action pour contribuer à un changement dans notre rapport au Vivant en général.  J'expérimente alors la spirale du travail qui relie (J Macy, écologie profonde) en co-fondant l'AMAP Amaplace sur la Terre qui fête ses 15 ans et en écrivant mon premier roman. 

Je découvre que les émotions difficiles, et particulièrement celles liées à ce que l’on nomme aujourd’hui l’éco-anxiété peuvent être rencontrées, accueillies et transformées en actions utiles et en enthousiasme.


2014, je rencontre l'écopsychologie,  qui m'aide à répondre à la question que je me pose depuis longtemps : comment est il possible que les humains détruisent la planète dont leur survie dépend ? Je crée les ateliers "Chemins de Traverse" qui ont pour but de relier la prise de conscience individuelle et la mise en action écologique au quotidien. En travaillant avec un groupe de chercheurs dans ce domaine, je comprend comment notre RELATION AVEC LA NATURE reflète notre relation à nous même et aux autres. La nature prend peu à peu sa place dans le cadre de mes accompagnements.

2019, je m’intéresse à la vision des PEUPLES RACINES , derniers gardiens d'une connexion innée au vivant, offrant des repères pour retrouver notre lien primordial avec la nature.
Ils nous aident à mieux voir les incohérences de notre civilisation égarée, source de tant de souffrances et de destruction. Ils offrent des repères précieux pour nous aider à retrouver notre chemin ... (cf : Sabine Rabourdin, Frederika Van Hingen)

2021, Ma pratique se focalise sur le soin de ce triple lien - à soi, aux autres humains et à la nature-  à travers la psychothérapie psycho-corporelle en cabinet et la connexion avec la nature.

En tant que membre de la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse (FF2P), je m'engage à respecter les conditions du code de déontologie. 

En tant que signataire de la charte de l'Association Francophone d'Ecopsychologie, je m'engage également à en respecter les termes.

CHARLOTTE SCHWARTZ

_edited.png

Praticienne en psychothérapie psycho-corporelle - Ecothérapie

Soin du lien à soi, aux autres et à la Nature

bottom of page